Clinique des Vallées : 8 mois après, quel bilan pour l'équipe mobile de pédopsychiatrie ?

Publié le 29/11/2021

Créée en mars 2021 en collaboration avec l'EPSM 74, INTERFACE est une équipe mobile de pédopsychiatrie qui propose une aide aux jeunes, aux familles et aux équipes de professionnels en difficultés.

Partager :

Sa mission : répondre à une situation de crise sur lieu et dans le contexte de son apparition, sans avoir obligatoirement recours à l'hospitalisation. Ainsi, un pédopsychiatre, un psychologue clinicien, un éducateur spécialisé et un infirmier diplômé d'état (IDE) de la Clinique des Vallées, sont mobilisés pour recontacter le demandeur dans les 72 heures.

Un constat alarmant

Alors que les demandes de prises en charge en pédopsychiatrie sont en constante augmentation de la part des familles, des partenaires de soins et des centres publics, le constat est commun : les listes d'attentes sont conséquentes et n'ont jamais été aussi élevées. Dans ce contexte alarmant où les demandes excèdent l'offre, l'équipe mobile a été organisée comme un axe de réponse à un besoin accru du territoire. Elle veille à l'instauration ou à la continuité du parcours de soin du patient.

8 mois après son lancement, INTERFACE a reçu 178 demandes d'intervention

Les missions de l'équipe mobile sont multiples :

  • Evaluation psychiatrique des jeunes,
  • Proposition d'orientation de soin & d'accompagnement dans les démarches,
  • Ecoute et aide à la compréhension de la situation,
  • Sensibilisation des familles et des professionnels aux questions de santé mentale de l'adolescent,
  • Prévention du risque suicidaire,
  • Prévention de situation d'urgence.

Depuis son lancement en mars dernier, nous avons eu 178 demandes d'intervention, explique Marine Biblocque, IDE de l'équipe INTERFACE. Les demandes émanent principalement de la famille suite à des manifestations inédites d’une souffrance pré-existante parfois accompagnées par des tensions au sein du domicile. Les parents peuvent aussi être orientés vers notre service par les écoles, via les infirmières, les assistantes sociales, notamment lorsqu’un décrochage scolaire constaté ou l’expression d’un mal être repéré.

Dans la plupart des cas, il s'agit pour nous d'évaluer les jeunes et le risque suicidaire en priorité, puis de les orienter vers le service le plus adapté à leur situation. Nous avons également des demandes de médecins, de psychologues en libéral et des établissements de protection de l'enfance. Ces derniers temps, nous avons eu beaucoup de situations liées aux troubles du comportement alimentaire.

INTERFACE permet d'agir en prévention et en amont de la situation d'urgence, pour éviter l'hospitalisation. Les signes qui peuvent susciter une intervention se manifestent souvent par un repli à domicile, l'expression d'un mal-être, un refus de se rendre aux soins ou des troubles du comportement. En se déplaçant au domicile du jeune, l'équipe mobile propose un premier contact avec le soin, différent de ce que peuvent imaginer les familles :

Les parents se sentent souvent démunis face au manque de places dans les structures pouvant accueillir leur enfant, pourtant en souffrance psychique. L'adolescence est une période qui dépasse les parents et fait crise à l’échelle familiale. Parents et enfants compensent autant qu'ils peuvent de leurs places respectives jusqu'au moment où la situation explose en les plongeant chacun de leurs cotés dans l’impuissance : c'est souvent à ce moment-là que quelque chose fait à nouveau consensus entre eux et que les parents nous interpellent. Nous les écoutons, nous évaluons la situation et nous les orientons. Nous les aidons à comprendre la situation de leur enfant pour mieux appréhender le soin, explique Ananta Batsou, Psychologue de l'équipe INTERFACE.

L'équipe intervient du lundi au vendredi en Haute-Savoie, sur les territoires Chablais, Genevois, Faucigny et Mont-Blanc. Elle travaille en articulation étroite avec les différents partenaires de soin ainsi que ceux du médico-social, de l’éducation nationale et de l’Aide Sociale à l'Enfance afin de garantir une cohérence entre les différentes prises en charge. INTERFACE est intégrée à INTERMED, pôle pour adolescents de la Clinique des Vallées.

 


Comment contacter INTERFACE ?

Laissez un message au 06 29 37 88 70 ou écrivez à cdv.interface(at)inicea.fr.
Un membre de l'équipe vous rappellera dans les 24 à 72 heures pour un entretien par téléphone.
Cet entretien téléphonique permet de valider l’opportunité d’une intervention ou de proposer une alternative.

>> Cliquez ici pour en savoir plus sur INTERFACE
>> Cliquez ici pour en savoir plus sur la Clinique des Vallées

 


Ce contenu pourrait aussi vous intéresser :

>> Souffrances psychologiques chez les adolescents : quel mal être se cache derrière un décrochage scolaire ?

Epuisement professionnel : un programme de soins et des outils pour s’en sortir

Publié le 17/12/2021

En réponse à une recrudescence de demandes de prises en charge pour épuisement professionnel, INICEA a créé u

INICEA utilise la stimulation magnétique transcrânienne répétitive pour améliorer l’état des personnes atteintes de troubles dépressifs

Publié le 08/12/2021

Cette technique thérapeutique permet de modifier le métabolisme cérébral par une stimulation magnétique focal