Suicides des forces de l'ordre : appeler à l'aide ne doit plus être un tabou

Publié le 15/02/2021

Selon les chiffres de la police nationale, 59 policiers se sont suicidés en 2019, ce qui porte durant ces 25 dernières années, à une moyenne de 49 suicides de policiers par an, soit plus de 1300 vies. C’est 41 % de plus que la population active.

Partager :

Le 20 janvier, l’équipe médico-administrative de la Clinique Villa des Roses a rencontré les représentants de l’association PEPS, afin d’échanger sur le mal-être psychique de certains agents des forces de l’ordre.

A l’origine, l’Association PEPS (pour Police Entraide Prévention et lutte contre le Suicide) a été créée à partir d’un groupe Facebook visant à apporter un soutien psychologique et une entraide entre collègues. Le groupe s’est transformé en collectif de policiers, engagés dans la prévention du suicide auprès de leurs pairs et offrant leur aide à tout agent qui en exprimerait le besoin.

Souvent confrontés à des situations stressantes et choquantes, amplifiées par les crises actuelles (Covid-19, manifestations…), certains agents développent des troubles anxieux, du burn-out, des traumatismes, pouvant les mener jusqu’au suicide.

C’est en prévention de ce drame qu’intervient l’Association PEPS, en encourageant les policiers à confier leurs vécus et leurs émotions auprès d’une cellule d’écoute qui leur est dédiée, et en sollicitant le gouvernement pour être officiellement reconnue auprès de leur administration.

La Clinique Villa des Roses est également engagée dans la prévention du suicide. L’équipe a proposé et mis en place des solutions pour faciliter l’accès aux soins psychiatriques et préserver l’anonymat de ces professionnels, pour qui un accompagnement en hospitalisation complète ou en hôpital de jour pourrait être nécessaire.
 


>> Cliquez ici pour en savoir plus sur l'Association PEPS
>> Cliquez ici pour en savoir plus sur les traitements et soins à la Clinique Villa des Roses

"Il faut traverser le cadre pour découvrir quelque chose de nouveau !"

Publié le 06/09/2021

Nicolas est soignant-animateur à la Clinique de Vontes depuis 17 ans.

Application du passe sanitaire dans les établissements du Pôle Lyonnais

Publié le 02/09/2021

Depuis le 9 août 2021, en application des dispositions légales, la présentation du passe sanitaire est obliga

Et si nous imaginions ensemble ?

Publié le 01/09/2021

Dans le cadre de l’offre de soins proposée au Centre Lyonnais de Psychiatrie Ambulatoire (CLPA), l’atelier th