INICEA utilise la stimulation magnétique transcrânienne répétitive pour améliorer l’état des personnes atteintes de troubles dépressifs

Publié le 08/12/2021

Depuis 2017, INICEA utilise la Stimulation Magnétique Transcrânienne répétitive (rTMS) pour traiter, entre autres, ses patients souffrant de troubles dépressifs. 

Partager :

Cette technique thérapeutique permet de modifier le métabolisme cérébral par une stimulation magnétique focalisée.
 

LA-STIMULATION-MAGNETIQUE-TRANSCRANIENNE-REPETITIVE-RTMS-INICEA.jpg

Cliquez ici pour consulter l'infographie.

Utilisée en complément ou comme alternative aux traitements médicamenteux, la rTMS est particulièrement efficace sur des patients atteints de dépression modérée à sévère. Après une cure de rTMS, INICEA a observé un taux de réponse de 60 % sur l’ensemble de ses patients traités, en concordance avec le taux retrouvé dans la littérature scientifique.

Ces réponses correspondent à une diminution par deux du score de dépression, ou à une rémission.

60 % d'amélioration avec la rTMS

La Stimulation Magnétique Transcrânienne répétitive (rTMS) est une technique thérapeutique de neurostimulation. Elle permet de moduler le métabolisme cérébral grâce à une stimulation magnétique répétée de certaines zones du cerveau. Pratiquée par INICEA depuis 2017, la rTMS est proposée dans 9 de ses établissements. Chaque année, le Groupe utilise cette technique pour traiter 700 patients dont 80 % pour des troubles dépressifs.
 

INFOGRAPHIE-RTMS-PARTIE-3.png

La dépression possède une dimension biologique complexe et multifactorielle qui explique une partie des symptômes de la maladie. L’une de ces hypothèses biologiques, c’est la modification de l’activité cérébrale du cortex préfrontal. La rTMS nous permet notamment de rétablir l’équilibre psychique dans cette partie du cerveau en restaurant le métabolisme cérébral, révèle Alexis Bourla, Psychiatre INICEA à la Clinique Jeanne d’Arc Hôpital Privé Parisien.

La réponse à la rTMS est définie par une diminution par deux du score de dépression.

Lors du premier entretien avec le patient, on évalue les symptômes en posant un diagnostic de manière clinique. Cette évaluation nous permet de définir un score de sévérité, généralement à l’aide d’une échelle, sur lequel on va s’appuyer pour mesurer l’efficacité du traitement, explique le Dr Bourla. Le taux de réponse des patients atteints de dépression est de 60 %. 40 % de nos patients enregistrent une amélioration insuffisante pour que l’on parle de réponse ou de rémission. Dans ces cas-là, on peut programmer un deuxième traitement par rTMS ou changer de protocole, voire de technique de neurostimulation.

À titre de comparaison, les médicaments antidépresseurs classiques n’améliorent que 40 % à 50 % des patients à chaque ligne de traitement.

La rTMS comme alternative aux traitements médicamenteux

La rTMs est utilisée pour traiter les troubles dépressifs résistants aux traitements médicamenteux.

Chez INICEA, nous utilisons la rTMS après l’échec de deux lignes de traitements. D’autre pays la proposent après l’échec d’une seule ligne, mais nous appliquons les protocoles les plus utilisés dans les recommandations internationales et françaises, commente le Dr Bourla.

Cette technique de neurostimulation peut aussi être prescrite aux patients intolérants aux antidépresseurs ou présentant des contre-indications. Chez INICEA, la rTMS se pratique en hospitalisation complète ou en ambulatoire. Elle est non invasive et ne présente aucune iatrogénie.

Les cures de rTMS sont protocolisées : elles comprennent 30 séances sur 6 semaines à raison de 5 séances hebdomadaires, sans interruption de traitement. Chaque séance dure entre 10 et 30 minutes.

On observe des effets positifs à partir de 15 jours de traitement en moyenne, mais c’est au terme de la cure de 30 jours que l’on aperçoit les meilleurs résultats. Certains patients peuvent aussi présenter une amélioration à distance de la cure, avec des effets bénéfiques pouvant se manifester plusieurs mois après son arrêt.

Parmi les patients répondant positivement, 30 % sont en rémission après traitement. Certains critères cliniques permettent d’établir le profil des patients classiquement décrits comme « bon répondeurs ».
 

INFOGRAPHIE-RTMS-PARTIE-5.png

 

Ce sont généralement des patients de moins de 65 ans, atteints de dépression modérée à sévère, dont la durée d’évolution de l’épisode dépressif est de moins de 2 ans, précise le Dr Bourla.

En France, INICEA fait partie des premiers établissements à avoir utilisé la rTMS. Aujourd’hui, 9 de ses établissements sont équipés. Les psychiatres et infirmiers de ces centres ont reçu une formation pratique et théorique. Cette formation a été délivrée par le Comité Scientifique INICEA. À terme, le Groupe souhaite démocratiser cette technique et la rendre accessible au plus grand nombre.

 

Cliquez ici pour consulter l'intégralité de l'infographie

 


A participé à la rédaction de cet article : 

Dr Alexis Bourla : Le Docteur Alexis Bourla est psychiatre - psychothérapeute INICEA à la Clinique Jeanne d’Arc Hôpital Privé Parisien à Saint-Mandé. Référent innovation et membre du Comité Scientifique du Groupe, il supervise les techniques de neurostimulation et de neuromodulation. Le Dr Bourla est également praticien contractuel à l’hôpital Saint Antoine pour lequel il dirige une partie de la recherche clinique.

Il est aussi chercheur à l’ICRIN (Infrastructure de Recherches Cliniques en Neurosciences) rattaché à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière. Il a publié plusieurs articles scientifiques dans des revues internationales de psychiatrie, a participé à la rédaction d'ouvrages de psychopharmacologie et a dispensé des enseignements à la faculté de médecine Pierre et Marie Curie Sorbonne Universités. Ses travaux ont été récompensés par le Prix des Chefs de Clinique du Congrès de l'Encéphale en 2017.

À propos du Comité Scientifique INICEA : Le Comité Scientifique INICEA est composé de trois médecins psychiatres reconnus dans leur profession. Sa mission est d'éclairer le Groupe sur les voies de l'innovation et de valider les nouvelles méthodes thérapeutiques. Il permet de proposer les meilleures thérapies à tous les patients et garantit un échange permanent avec toutes les équipes médicales lors de réunions, colloques et conférences.
 

>> Cliquez ici pour télécharger le communiqué de presse au format PDF
>> Cliquez ici pour télécharger l'infographie sur la rTMS
>> Cliquez ici pour télécharger l'infographie en 7 parties
>> Cliquez ici pour télécharger notre plaquette sur la rTMS

 

Ce contenu pourrait aussi vous intéresser :
 

 

Contacts presse :
Anaïs Chauvigny - anais@wam-rp.fr - Tél : +33 (0)7 57 95 89 28
Sandrine Lennes - sandrine.lennes@wam-rp.fr - Tél : +33 (0)6 82 97 89 04

Epuisement professionnel : un programme de soins et des outils pour s’en sortir

Publié le 17/12/2021

En réponse à une recrudescence de demandes de prises en charge pour épuisement professionnel, INICEA a créé u

INICEA utilise la stimulation magnétique transcrânienne répétitive pour améliorer l’état des personnes atteintes de troubles dépressifs

Publié le 08/12/2021

Cette technique thérapeutique permet de modifier le métabolisme cérébral par une stimulation magnétique focal