La Clinique Maylis accueille des patients en hospitalisation complète dans ses unités de psychiatrie et de Soins de Suite et réadaptation en alcoologie.

Avec 41 lits répartis sur 2 niveaux, le service de psychiatrie accueille les patients, en hospitalisation libre et qui s’inscrivent dans une démarche de soins volontaires, présentant des troubles psychopathologiques aigus.

Pathologies accueillies :

  • les troubles de l’humeur (dépressions, troubles bipolaires),

  • les troubles anxieux (troubles obsessionnels compulsifs, troubles paniques, anxiétés généralisées, phobies sociales),

  • certaines formes de troubles psychotiques,

  • les troubles des conduites alimentaires,

  • les addictions (dépendances aux boissons alcoolisées, aux médicaments),

  • addictions comportementales (internet, jeux pathologiques),

  • les syndromes de surmenage, stress professionnel et burn-out,

  • les situations de crise.

 

La clinique Maylis propose :

  • une prise en charge médicale garante de la mise en oeuvre, du suivi, de l'évaluation et du réajustement des traitements,

  • une prise en charge institutionnelle permettant aux patients de s’initier à diverses activités :

    • Art-thérapie Activités physiques adaptées

    • Relaxation B

    • ibliothèque

    • Règles hygièno-diététiques (éducation thérapeutique)

    • Marche

    • Pâtisserie

 

La dépendance à l’alcool est une pathologie chronique, qui nécessite une prise en charge au long cours, pluridisciplinaire, évolutive et adaptée à chaque patient, prenant en compte les différents facteurs tant personnels que familiaux et sociaux. L'unité Soins de suite et réadaptation ou SSR de la Clinique Maylis, a été le premier centre pour patient alcoolo-dépendant en Aquitaine.

 

L’hospitalisation au SSR d’une durée de 6 à 12 semaines selon les cas, s’articule autour de plusieurs types de prises en charge étroitement intriquées :

  • Prise en charge médicale : garante de la mise en œuvre, du suivi, de l’évaluation et du réajustement des traitements ; elle est assurée par le médecin généraliste alcoologue et les psychiatres.
  • Prise en charge institutionnelle : entretiens individuel, groupes de parole et autres thérapies de groupe
  • Ateliers obligatoires (art-thérapie, relaxation, activités physiques adaptées, jardinage, vie pratique, règles hygièno-diététiques.
  • Sorties thérapeutiques Resocialisation Évaluation socio-professionnelle
  • Intervention des mouvements associatifs. Les différents intervenants, formés en alcoologie participent en étroite collaboration au projet de soins individualisé.

La maladie alcoolique est souvent une maladie au long cours, caractérisée par une tendance naturelle aux rechutes. La prise en charge de cette pathologie doit par conséquent se situer dans une stratégie au long terme, s’appuyant comme on l’a vu sur un trépied médico-psycho-social.

Il est nécessaire dans cette optique que les divers partenaires médicaux et socio-éducatifs soient mobilisés le plus tôt possible afin d’assurer la continuité de la prise en charge sans rupture ou abandon, dépister et traiter au plus vite les éventuelles rechutes.

Au moment de son départ du SSR, les coordonnées téléphoniques dans l’établissement des praticiens, de la psychologue, de l’assistante sociale, sont remises au patient et à sa famille afin que ceux-ci puissent les contacter facilement en cas de problème.

Avec 41 lits répartis sur 2 niveaux, le service de psychiatrie accueille les patients, en hospitalisation libre et qui s’inscrivent dans une démarche de soins volontaires, présentant des troubles psychopathologiques aigus.

Pathologies accueillies :

  • les troubles de l’humeur (dépressions, troubles bipolaires),

  • les troubles anxieux (troubles obsessionnels compulsifs, troubles paniques, anxiétés généralisées, phobies sociales),

  • certaines formes de troubles psychotiques,

  • les troubles des conduites alimentaires,

  • les addictions (dépendances aux boissons alcoolisées, aux médicaments),

  • addictions comportementales (internet, jeux pathologiques),

  • les syndromes de surmenage, stress professionnel et burn-out,

  • les situations de crise.

 

La clinique Maylis propose :

  • une prise en charge médicale garante de la mise en oeuvre, du suivi, de l'évaluation et du réajustement des traitements,

  • une prise en charge institutionnelle permettant aux patients de s’initier à diverses activités :

    • Art-thérapie Activités physiques adaptées

    • Relaxation B

    • ibliothèque

    • Règles hygièno-diététiques (éducation thérapeutique)

    • Marche

    • Pâtisserie

 

La dépendance à l’alcool est une pathologie chronique, qui nécessite une prise en charge au long cours, pluridisciplinaire, évolutive et adaptée à chaque patient, prenant en compte les différents facteurs tant personnels que familiaux et sociaux. L'unité Soins de suite et réadaptation ou SSR de la Clinique Maylis, a été le premier centre pour patient alcoolo-dépendant en Aquitaine.

 

L’hospitalisation au SSR d’une durée de 6 à 12 semaines selon les cas, s’articule autour de plusieurs types de prises en charge étroitement intriquées :

  • Prise en charge médicale : garante de la mise en œuvre, du suivi, de l’évaluation et du réajustement des traitements ; elle est assurée par le médecin généraliste alcoologue et les psychiatres.
  • Prise en charge institutionnelle : entretiens individuel, groupes de parole et autres thérapies de groupe
  • Ateliers obligatoires (art-thérapie, relaxation, activités physiques adaptées, jardinage, vie pratique, règles hygièno-diététiques.
  • Sorties thérapeutiques Resocialisation Évaluation socio-professionnelle
  • Intervention des mouvements associatifs. Les différents intervenants, formés en alcoologie participent en étroite collaboration au projet de soins individualisé.

La maladie alcoolique est souvent une maladie au long cours, caractérisée par une tendance naturelle aux rechutes. La prise en charge de cette pathologie doit par conséquent se situer dans une stratégie au long terme, s’appuyant comme on l’a vu sur un trépied médico-psycho-social.

Il est nécessaire dans cette optique que les divers partenaires médicaux et socio-éducatifs soient mobilisés le plus tôt possible afin d’assurer la continuité de la prise en charge sans rupture ou abandon, dépister et traiter au plus vite les éventuelles rechutes.

Au moment de son départ du SSR, les coordonnées téléphoniques dans l’établissement des praticiens, de la psychologue, de l’assistante sociale, sont remises au patient et à sa famille afin que ceux-ci puissent les contacter facilement en cas de problème.

L'hôpital de jour accueille, du lundi au vendredi, de 9h à 17h, des patients stabilisés dans la cadre d'un travail de réhabilitation psychosociale.

La rTMS est une technique innovante et prometteuse qui vient compléter avec l’Electro-Convulsivo-Thérapie (ECT), l’offre de soins en psychiatrie. Cet acte peut être réalisé dans le cadre de l'hospitalisation complète ou en ambulatoire.

Qu'est-ce que la rTMS ?

Il s’agit d’une méthode de neurostimulation magnétique focalisée, non invasive, qui a été initialement utilisée comme outil de recherche. La stimulation transcrânienne est ainsi une approche thérapeutique innovante, en permanente évolution et dont les indications, d’abord limitées à la dépression se sont progressivement étendues à d’autres pathologies : troubles anxieux, syndromes douloureux chroniques, schizophrénies.

=> Prendre rendez-vous pour une séance de rTMS

Comment ça marche ?

Un courant circulant dans une bobine appliquée sur le cuir chevelu va produire un champ magnétique. Cette stimulation permet de restaurer l’activité dans les zones du cerveau où elle est déficiente. À partir d’une IRM cérébrale du patient, il est possible de cibler très précisément les zones à traiter , grâce à un appareil de neuronavigation.

Afin de compléter notre panel thérapeutique des troubles de l’humeur, la clinique Maylis est équipée de lampes de luminothérapie.

 

Ce traitement est indiqué dans les dépressions saisonnières (ou encore «hivernales»), mais aussi dans la potentialisation des traitements chimiothérapiques des autres épisodes dépressifs et les troubles du rythme veille / sommeil de la personne âgée limitant ainsi le recours aux psychotropes.

 

Il consiste à exposer le patient quotidiennement dans sa chambre pendant 30 minutes (le plus souvent le matin au réveil), à une lampe portable située à environ 50 cm de la rétine qui diffuse une lumière d’intensité et de spectre proches de la lumière naturelle mais sans UV. Son action thérapeutique passe la modulation de la sécrétion de Mélatonine qui synchronise les horloges et donc les rythmes biologiques.

La rTMS est une technique innovante et prometteuse qui vient compléter avec l’Electro-Convulsivo-Thérapie (ECT), l’offre de soins en psychiatrie. Cet acte peut être réalisé dans le cadre de l'hospitalisation complète ou en ambulatoire.

Qu'est-ce que la rTMS ?

Il s’agit d’une méthode de neurostimulation magnétique focalisée, non invasive, qui a été initialement utilisée comme outil de recherche. La stimulation transcrânienne est ainsi une approche thérapeutique innovante, en permanente évolution et dont les indications, d’abord limitées à la dépression se sont progressivement étendues à d’autres pathologies : troubles anxieux, syndromes douloureux chroniques, schizophrénies.

=> Prendre rendez-vous pour une séance de rTMS

Comment ça marche ?

Un courant circulant dans une bobine appliquée sur le cuir chevelu va produire un champ magnétique. Cette stimulation permet de restaurer l’activité dans les zones du cerveau où elle est déficiente. À partir d’une IRM cérébrale du patient, il est possible de cibler très précisément les zones à traiter , grâce à un appareil de neuronavigation.

Afin de compléter notre panel thérapeutique des troubles de l’humeur, la clinique Maylis est équipée de lampes de luminothérapie.

 

Ce traitement est indiqué dans les dépressions saisonnières (ou encore «hivernales»), mais aussi dans la potentialisation des traitements chimiothérapiques des autres épisodes dépressifs et les troubles du rythme veille / sommeil de la personne âgée limitant ainsi le recours aux psychotropes.

 

Il consiste à exposer le patient quotidiennement dans sa chambre pendant 30 minutes (le plus souvent le matin au réveil), à une lampe portable située à environ 50 cm de la rétine qui diffuse une lumière d’intensité et de spectre proches de la lumière naturelle mais sans UV. Son action thérapeutique passe la modulation de la sécrétion de Mélatonine qui synchronise les horloges et donc les rythmes biologiques.

Nos spécificités

La Stimulation Magnétique Transcrânienne ( RTMS)

Découvrez la Stimulation Magnétique Transcrânienne ( RTMS) en vidéo.

L'Electro convulsivo thérapie

La sismothérapie, ou electro convulsivo thérapie, dite aussi ECT, est pratiquée par un psychiatre et un anesthésiste, au sein d'un plateau technique spécifiquement équipé, offrant confort et sécurité.

Musicothérapie

+